Afrique

La transition vers un éclairage LED propre et écoénergétique en Afrique stimulera une croissance économique et industrielle durable.

Diriger la transition mondiale vers l’éclairage LED 

En mai 2021, la région Afrique a proposé un amendement qui accélérerait la transition vers un éclairage écoénergétique et sans mercure grâce à la Convention de Minamata sur le mercure. S’il est adopté, cet amendement préservera la santé publique, allégera la demande d’énergie sur des réseaux nationaux de plus en plus sollicités et stimulera la croissance économique locale.

Les LED atténuent le risque de dumping environnemental en Afrique 

Actuellement, le marché de l’éclairage en Afrique est extrêmement sous-réglementé, ce qui en fait un point chaud pour un éventuel dumping environnemental alors que les pays les plus riches éliminent progressivement les produits d’éclairage au mercure. En l’absence de systèmes en place pour l’élimination appropriée des lampes fluorescentes en fin de vie, les ampoules sont éliminées avec les déchets ordinaires, où en raison de leur fragilité, elles se brisent et dispersent facilement les vapeurs de mercure dans l’environnement.

Les ampoules fluorescentes contiennent du mercure, un polluant connu. En fin de vie, les fluorescents sont jetés dans le flux de déchets ordinaires où, en raison de leur fragilité, ils se brisent en libérant du mercure dans l’environnement. Le Global E-Waste Monitor 2020 a constaté que le pourcentage de déchets électroniques collectés et correctement recyclés était de 4 % en Afrique australe, de 1,3 % en Afrique de l’Est et de près de 0 % dans les autres régions. En proposant une élimination globale des lampes fluorescentes, la région prépare le terrain pour empêcher le dumping de marchés plus réglementés dans les pays développés afin de réduire la pollution de l’environnement et de protéger les consommateurs.

Les produits LED durent également 2 à 3 fois plus longtemps que les lampes fluorescentes, réduisant ainsi les déchets des industries et des maisons.

Les LED font économiser de l’argent aux peuples et aux gouvernements africains 

La transition vers les LED profite aux acteurs de la chaîne d’approvisionnement énergétique, des fabricants aux consommateurs. Les personnes et les entreprises qui remplacent les lampes fluorescentes par les mêmes lampes LED verront leurs factures d’électricité réduites, car les LED consomment jusqu’à 50 % d’énergie en moins. La transition vers des LED plus économes en énergie réduit également la charge sur les réseaux nationaux à travers l’Afrique subsaharienne, une région où la plupart des pays subissent des coupures d’énergie intermittentes et des délestages effrénés. 

L’amendement sur l’éclairage en Afrique s’aligne sur les efforts de croissance économique 

La modification proposée s’aligne sur les efforts régionaux pour stimuler la croissance économique, augmenter les taux d’emploi et réduire la dépendance à l’égard de l’importation de produits d’éclairage. En tant que marché d’exportation pour les lampes fluorescentes, l’élimination progressive de ces lampes contenant du mercure encouragerait la fabrication locale de LED, stimulant à son tour la croissance économique locale, générant des emplois, tout en protégeant les citoyens des produits d’éclairage inefficaces et toxiques.

La transition vers les ampoules LED entraînera une augmentation du nombre de nouvelles entreprises de fabrication de LED pour répondre à la demande. Déjà, de nouvelles entreprises LED voient le jour dans la région, notamment en Afrique du Sud, au Rwanda et au Botswana.

Avec des réglementations d’éclairage harmonisées et des investissements dans de nouvelles entreprises LED à travers le continent, l’Afrique peut répondre à sa propre demande croissante de produits d’éclairage écoénergétique

À l'honneur: Sahasra Rwanda

La société Sahasra Rwanda, qui a commencé à fabriquer des ampoules LED 'Fabriqué au Rwanda' en 2016, a transformé le paysage de l'éclairage du pays en produits d'éclairage écoénergétiques et respectueux de l'environnement. En créant des emplois, en générant des exportations et en donnant un élan aux produits rwandais fabriqués et achetés localement, la société Sahasra aide le Rwanda à devenir plus autosuffisante et plus autonome.

Les produits Sahasra répondent à une gamme de besoins d'éclairage dans le pays, éclairant les banques, les centres commerciaux, les bâtiments gouvernementaux, les entrepôts, les industries, les écoles, les hôpitaux et les rues. En tant qu'entreprise pionnière de fabrication de LED au Rwanda, Sahasra Rwanda propose un remplacement instantané de 2 ans sur tous ses produits, ce qui permet aux clients de supporter le coût de remplacement.

Learn More

La transition vers un éclairage de rénovation LED peu coûteux et écoénergétique est non seulement intelligente, mais elle est également écologique et inévitable. Nous le voyons ici au Ghana et à travers l'Afrique. En vertu de la Convention de Minamata, le monde a une opportunité unique d'accélérer cette transition vers les LED en supprimant les exemptions pour les éclairages fluorescents qui contiennent du mercure dangereux Kofi A. Agyarko Directeur, Énergie renouvelable, efficacité énergétique et changement climatique

Partenaires industriels et défenseurs de l'Afrique

Stay up to date with the latest Clean Lighting Coalition news.

This field is required

This field is required

This field is required

JOIN THE CAMPAIGN

Stay up to date with the Clean Lighting Coalition.

This field is required

This field is required

This field is required

By continuing to the Site, you acknowledge and agree to our Privacy Policy and Terms of Use.

The Clean Lighting Coalition is a global partnership to capture the health and environmental benefits of eliminating mercury-based lighting. It is coordinated by CLASP and supported by Climate Imperative and Sequoia Climate Fund.

© 2021 Clean Lighting Coalition. All rights reserved.
Powered by Archie